Demande de concession :

Les familles désirant obtenir une concession funéraire dans le cimetière communal devront s’adresser à l'accueil de la mairie.

Renouvellement :

Une concession temporaire arrivée à échéance peut être renouvelée par le concessionnaire ou ses ayants-droits, dans les deux ans suivant la date de fin de concession. La mairie informe, dans la mesure du possible, les familles par courrier. Toutefois, il est à noter qu’il n’y a aucune obligation réglementaire de le faire. Une fois arrivée à échéance, la commune se réserve le droit de procéder à la reprise de la concession dans le respect dû aux défunts.
Pour procéder au renouvellement, veuillez vous adresser à l'accueil de la mairie.

Tarifs pour 30 ans :

Concession d'un terrain : 60 €/m²
Concession d'une case de columbarium (pour maxi 4 urnes de 20 cm Ø) : 550 €

Réglementation :

Avant toute intervention, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises, dans l’enceinte du cimetière (inhumation, travaux…) il est obligatoire de demander l’accord du Maire et de se conformer au règlement.

L'inhumation : 

En cas de décès, il convient de vous adresser à une entreprise de pompes funèbres, prestataire spécialisé, qui peut vous aider et vous accompagner dans vos démarches et la préparation des funérailles.
Peuvent être inhumées :

  • les personnes décédées dans la Commune quel que soit leur domicile ;
  • les personnes domiciliées dans la Commune quel que soit le lieu de décès ;
  • les personnes ayant un droit à l’inhumation dans une concession située dans le cimetière de la Commune, quel que soit leur domicile et lieu de décès ;
  • les Français établis hors de France n’ayant pas de concession dans la Commune mais qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.

L'urne contenant les cendres d’un défunt après crémation peut être inhumée :

  • dans ou scellée sur une sépulture ;
  • dans une case de columbarium.

Les cendres peuvent également être dispersées :

  • au jardin du souvenir ;
  • en pleine nature (après avoir prévenu la mairie de naissance du défunt) à l’exclusion des voies publiques y compris les fleuves et les cours d’eau aménagés.

La dispersion dans un jardin privé est strictement interdite.
Dans tous les cas, les cendres ne peuvent pas être partagées et dispersées en plusieurs lieux.